Pourquoi Wikileaks bouleverse le monde?


Raz-de-marée médiatique de cette semaine, il est impossible de parler de communication internationale et d’image des États sans citer Wikileaks.
Lundi, le site Wikileaks a publié 250.000 câbles diplomatiques américains.

Beaucoup de journaux le relatent, peu expliquent les conséquences
Pour comprendre le branle-bas de combat provoqué par Wikileaks au sein de la communauté internationale, il faut revenir au 18 avril 1961. A cette date fut rédigé la Convention de Vienne qui régit les relations diplomatiques.
Entre autres règles, les États signataires se mettent d’accord pour respecter la confidentialité des documents transitant par la valise diplomatique (notamment le courrier, les informations et renseignements stratégiques et les fameux câbles).
La Convention de Vienne est pour le corps diplomatique ce que la déontologie est aux journalistes.

Pourquoi Wikileaks fait l’effet d’une bombe?
Par son agissement, Wikileaks court-circuite toutes les bonnes règles de la diplomatie.
Vous vous imaginez bien que l’on ne s’exprime pas avec un même ton ni de la même manière à un interlocuteur repéré et du même bord qu’à un large public aux opinions différentes.

Les informations révélées sont une victoire pour les fervents défenseurs de la DÉMOCRATIE, comme pouvoir du peuple, et de la transparence des États.
Seulement, et là nous rejoignons un sujet philosophique digne du Baccalauréat, toute vérité est-elle bonne à dire ?

À propos Anne-Sophie Boyer
"L'état normal d'un homme est d'être un original" Tchékov

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :