La distance est-elle culturelle ? – Part 2


Pourquoi aurait-on tendance à placer Vilnius plus loin que la ville n’est réellement et à placer Buenos Aires plus près ?


Un élément de réponse serait de dire qu’on ne connaît pas forcément la géographie mondiale. Placer, avec une marge de 10% d’erreur, un pays grand et éloigné comme l’Argentine est plus aisé qu’ un petit pays proche comme la Lituanie. Certes.

Un autre élément de réponse, plus plausible, est d’accepter que globalement, il est plus facile de dire que Buenos Aires est en Argentine que Vilnius en Lituanie, et où est exactement la Lituanie ?

Personnellement j’ai longtemps usé du moyen mnémotechnique :

  • Vilnius – Riga – Talinn : dans l’ordre alphabétique du Nord au Sud
  • Lituanie – Lettonie – Estonie : dans le désordre alphabétique du Nord au Sud
  • A partir du moment où j’ai eu des amis lituaniens, lettons et estoniens, je n’ai plus eu besoin de recourir à ce moyen. Depuis que j’ai eu la chance de me rendre à Vilnius, je n’associe plus cette ville à Bertrand Cantat, Marie Trintignan et prison, mais agréable ville historique bordée d’un fleuve et surplombée d’un château, marquée par Napoléon et voulant oublier la période communiste…



    Cette petite anecdote, plus que de vous faire partager ma vie, a pour but de donner un troisième élément de réponse.
    Un pays nous semble lointain si on en a très peu entendu parler. La Lituanie est un exemple frappant car, bien que membre de l’Union Européenne, ce pays donne très peu l’occasion de traitement médiatique en France (à part lors de l’affaire Bernard Cantat il y a quelques années).

    Ainsi, là où en temps que français on considère un pays comme lointain, un allemand, par exemple, parce qu’il a plus de liens historiques avec ce pays, le considère plus près.
    J’ai pu observer cela lors d’un séminaire sur la communication interculturelle que j’avais suivi à Hanovre (Allemagne). Sur les 25 participants, 20 étaient Allemands, 1 Ukrainien installé depuis plus de 5 ans en Allemagne, 2 Roumains, 1 Lituanien, 1 Français. On nous avait demandé d’évaluer la distance entre Hanovre et différents pays. J’avais été surpris du fait que la majorité du groupe estimait les villes du Maghreb comme très loin. Au contraire, ils évaluaient à une distance à peu près exacte Nairobi (Kenya), contrairement à moi. La France a des relations historiques avec le Maghreb. Une partie de la population française a des origines maghrébines. La Tunisie et le Maroc reste des lieux de villégiatures privilégiés des Français. Au contraire, l’Allemagne a peu de relations avec le Maghreb et d’avantage avec le Kenya (ancienne colonie) et la Turquie (liée à des vagues successives d’immigration turque et à des relations historiques de l’Allemagne avec la Turquie).
    Pour confirmer cela, j’avais proposé dans un précédent post cette expérience via un sondage dont les résultats se trouvent à la fin de cette article.

    Pour en terminer sur les notions de distance, la distance géographique est mesurable et objective, la distance ressentie est culturelle et subjective. Elle est propre à chacun et à son histoire, aux liens qui ont été tissés avec d’autres pays via la scolarité, l’éducation, les rencontres, les reportages, les voyages, etc.
    Et, c’est un peu la base de la communication interculturelle, ce que je vois et que je tiens pour vrai, tu ne le vois pas exactement comme moi.

    Un ami venu du Moyen-Orient m’a résumé cela en une métaphore très belle : « Le Monde, c’est comme un vase, tu peux le regarder mais tu ne le verras pas dans sa globalité. »
    Quelque soit l’angle où les choses sont observées, ce ne sera pas la vérité. Pour s’en rapprocher, il faut accepter qu’il existe d’autres points de vue complémentaires et qu’on peut changer d’angle.

    « Si Mahomet ne va pas à la montagne, la montagne ira à Mahomet » ?

    Là est toute la question de qui fait le premier pas. Est-ce à l’individu de s’intéresser à d’autres cultures et d’autres pays ou est-ce à ces pays de susciter l’intérêt et de provoquer les rencontres ? Comment les pays doivent procéder pour construire leur image et améliorer leur réputation ? Vaste sujet, mais ça c’est une autre histoire…


    Merci à tous ceux qui ont accepté de répondre au sondage intitulé « La distance est-elle culturelle? » publié il y a deux semaines
    Ce sondage consistait à estimer la distance qui sépare Paris de 10 autres villes du monde.

    Voici les réponses et la moyenne des résultats donnés par les participants * :

    Distance (en km) Réponse Moyenne des réponses données
    Paris – Bamako 4 134 5 125
    Paris – Bangkok 9 436 10 200
    Paris – Beyrouth 3 193 4 933
    Paris – Buenos Aires 11 030 9 208
    Paris – Dublin 785 1 458
    Paris – Los Angeles 9 088 10 083
    Paris – Melbourne 16 808 15 625
    Paris – Tunis 1 484 1 758
    Paris – Vilnius 1 699 3 692

    En moyenne, les villes ont été placées plus loin qu’ils ne le sont réellement (à part Buenos Aires, estimé beaucoup plus près, et Melbourne). Vilnius a été placée plus de deux fois plus loin.
    La distance Paris – Bangkok est celle la mieux estimée, suivie par Paris – Los Angeles, Paris- Bamako et Paris – Tunis.

    * Il est à noter que le nombre de participants est trop faible pour faire des réponses une généralité et que certaines données sont manquantes.

    À propos Anne-Sophie Boyer
    "L'état normal d'un homme est d'être un original" Tchékov

    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :