L’embargo : l’état de siège moderne

Dans les belles histoires de chevaliers et de croisades, de preux guerriers attaquaient des villes fortes ou les soumettaient à un état de siège des jours durant, jusqu’à ce que ces villes cèdent à la pénurie et se rendent. Des sièges réputés il y en a plein les livres d’histoire, Troie, Alésia, Jérusalem…

Du concept de siège, on est passé à celui d’embargo économique. Beaucoup moins contraignant puisque ne mobilisant que peu de monde et restreignant les flux de marchandises par tout moyen de transport imaginable. Ces embargos économiques n’ont pas de contraintes de temps. Pour preuve, le plus connu, celui décrété par les Etats-Unis à l’encontre de Cuba en 1960 est encore en vigueur en 2012 ! L’embargo n’est pas une arme violente, frontale et directe, puisqu’elle vise à plonger dans une pénurie et non pas dans un bain de sang. Cette arme diplomatique a pour objectif de peser dans les négociations et faire pression sur un pays.
Lire la suite

Syrie : Bashar au pas de la porte?

Chacun son jugement.  Alors que les Etats-Unis et la France déclarent que le régime de Bashar Al-Assad touche à sa fin avec la défection de plusieurs membres du gouvernement, la Syrie elle maintient le cap annonçant lundi 6 août le limogeage du premier ministre  Riad Hidjab. Lire la suite

Syrie : une situation inextriquable

J’ai longtemps repoussé l’écriture d’un article sur la Syrie, bien qu’un brouillon soit en attente depuis plus d’un an. Je n’ai pas voulu me mêler aux discours peu distanciés sur une situation politique et diplomatique plus que complexe. Pourtant, j »ai eu la chance de mener une étude sur la Syrie, sa géopolitique et son système médiatique, j’ai eu la chance d’avoir des amis syriens, et j’ai eu la chance de partir à la rencontre de ce pays, qui est devenu, l’un de mes pays de cœur. C’est pourquoi cet article et ceux qui lui feront suite consacrés à la Syrie se proposent de donner une autre regard sur ce pays qui souffre de son image.

Une mosaïque

La Syrie est telle une mosaïque Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :