Syrie : Bashar au pas de la porte?


Chacun son jugement.  Alors que les Etats-Unis et la France déclarent que le régime de Bashar Al-Assad touche à sa fin avec la défection de plusieurs membres du gouvernement, la Syrie elle maintient le cap annonçant lundi 6 août le limogeage du premier ministre  Riad Hidjab.

Dans un communiqué de presse du lundi 6 août, Tommy Vietor, porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, affirme à propos des déserteurs syriens : « Nous encourageons d’autres personnes à les rejoindre et à rejeter les actes atroces commis par le régime Assad, en aidant à définir une nouvelle voie pour la Syrie, qui soit pacifique, démocratique, complète et juste »

A voir ce que ces mots, pacifique, démocratique et juste signifie et si ces concepts sont applicables à la Syrie qui n’a pas la même tradition démocratique occidentale!

En parallèle,Laurent Fabius affirme dans un communiqué publié lundi: « La France est convaincue que le régime de Bachar al Assad est condamné et que sa fin approche »

Autant pour Washington que pour Paris, le sort de Damas est plié. L’annonce de la fin d’un régime est une chose, mais qu’en est-il du régime qui suivra? Est-ce que les puissances occidentales l’accompagneront ou le laisseront vivoter dans une certaine violence comme c’est encore le cas en Egypte (bien que l’Egypte et la Syrie soit des pays très différents).

La Syrie de son côté annonce dans un communiqué publié lundi, la promulgation du « décret N°249 portant limogeage de Ryad Hijab de son poste de président du conseil des ministres » et son remplacement par Omar Ibrahim Ghalawinji. Les raisons de ce limogeage ne sont certes pas préciser. Mais ces différents communiqués montrent combien le choix des mots est important et qu’il oriente la façon d’interpréter l’information.

Chacun son regard

Dans la bataille de communication, la Syrie est la plus faible qui ne jouit pas d’une bonne image parmi les démocratie occidentale. Pourtant les communiqué de l’agence de presse syrienne SANA ont une forme de vérité. Les   explosions, attentats, révoltes sont relatées. Selon SANA, leurs causes sont attribuées à des terroristes aux bottes de puissance étrangère. Au contraire, selon Reuters ou l’AFP, elles sont l’oeuvre l’Armée syrienne face à l’Armée syrienne libre, oposée au régime de Bashar Al-Assad et que les puissances occidentales doivent soutenir politiquement, économiquement et militairement.

Comme me disait un ami syrien, une vérité a toujours plusieurs manières d’être regardé. L’important c’est d’en prendre conscience et de savoir la considérer sous plusieurs angles.

À propos Anne-Sophie Boyer
"L'état normal d'un homme est d'être un original" Tchékov

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :